implant

Image de prévisualisation YouTube

 

Qu’est ce un implant dentaire??

en général ce sont des vis en titane que l’on insérent dans l’os des maxillaires et qui permettent le remplacement d’une ou plusieurs dents absentes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce sont donc des dispositifs destinés à créer, des ancrages stables, résistants, efficaces, non iatrogènes, durables, sur lesquels s’adapte une prothèse amovible ou fixée en vue de redonner une fonction, un confort et une esthétique compatible avec toute fonction sociale

 

QUE PERMET LA POSE D’UN IMPLANT ??

 

 

 

 

 

 

 

Le remplacement d’une dent unitaire perdue.

ou

 

 

 

 

 

Le remplacement de toutes les dents et le remplacement d’une prothèse amovible en amovo-inamovible, ou même fixe.

 

 

 

 

 

 

 

La stabilisation d’une prothèse amovible

 

Le traitement

• Les premières consultations permettent de poser le diagnostic et la planification du traitement.
Dans certains cas, un peu plus complexe, un scanner et une étude sur logiciel informatique, avec simulation de pose, permet de programmer les résultats. Une proposition de plan de traitement et un devis vous seront alors remis.

•Dans un 2°temps nous programmerons l’intervention, fonction de vos, et, de nos disponibilitées.

 

•La pose du ou des implants se déroule au cabinet dentaire spécialement préparé pour ce type d’intervention.

L’acte se pratique sous anesthésie locale strictement identique à celle que vous connaissez pour les autres soins dentaires.
La durée est variable en fonction du nombre d’implants posés, et surtout de la difficulté technique.
Elle peut varier de 30 minutes à quelques heures pour les cas complexes.

 

•Les suites post-opératoires sont en général minimes, vous pouvez conduire et reprendre votre activité professionnelle, en évitant impérativement les activités sportives.

 

•Vous pouvez nous joindre facilement et suivant le type de chirurgie, la dépose des sutures et le contrôle post opératoire auront lieu à 8 jours

 

 

 

 

 

 

Est-ce que cela fait mal?

•L’intervention se passant sous anesthésie, elle n’est pas douloureuse.

•Les suites opératoires sont en général légères et bien meilleures que pour une extraction dentaire.
•De plus, psychologiquement, l’acte est porteur d’espoir, contrairement à une extraction qui représente une « castration » pour l’inconscient.
•La prise d’antalgiques prescrits atténuera encore ces petits désagréments.

Quand aurais-je mes dents?

•En règle générale, la fixation des cellules osseuses sur le titane de l’implant nécessite quelques semaines. La qualité de votre os influence cette durée . Ces dernières années, les recherches sur les matériaux ont permis de diminuer le temps de cicatrisation.

•Malgré tout l’os mandibulaire, sera opérationel en 3 mois, l’os maxillaire en 6 mois.
•Dans certains cas, il est possible de poser une dent provisoire avant ce délai.
•Mais la prudence reste ma règle et il faut laisser le temps au temps.

Ce traitement est il remboursé par la Sécurité Sociale?

•La pose d’implants dentaires n’est pas pris en compte par la Sécurité Sociale. Celle-ci participe au remboursement de la dent prothétique sur l’implant.

•De plus en plus, les complémentaires maladie remboursent une partie du traitement.

•Un devis vous sera remis qui vous permettra de vous renseigner avant le début du traitement.

Quelle est la durée de vie des implants?

•Les implants dentaires sous leur forme moderne sont apparus au début des années 1980. Depuis de grands progrès ont été réalisés autant par les fabricants que par les chirurgiens et le traitement implantaire est un traitement sûr.
•95% des prothèses sur implants que j’ai posés depuis 1984 sont encore fonctionnelles.

Il y a t-il des contre- indications à la pose d’implants?

•Il n’y a pas de contre-indication liée à l’âge à condition d’avoir terminé sa croissance osseuse.

•Certaines maladies cardio vasculaires, d’atteinte de l’immunité ou de diabète élevé peuvent poser problème. une prise de sang est indispensable pour contrôle et si besoin, votre médecin traitant sera consulté.

•Le taux d’échec est faible : de 2 % à 5 %. Le tabagisme (plus de dix cigarettes par jour) multiplie ce risque environ par deux.

•Les études récentes montrent qu’un arret total du tabac, 8 jours avant l’intervention, chez les fumeurs rétablie un taux de réussite standard.

•La réussite à long terme de ce type de traitement, nécessite une bonne hygiène bucco-dentaire et des contrôles réguliers sont, bien entendu, indispensables.

 

Liens

– implant dentalespace
– A.D.F.:La vérité sur l’implantologie,Communiqués Presse. 

Haut de page